<<

Notes pour une littérature inculte : Mathieu Larnaudie


Décembre 2011, Bordeaux, 12’10 »

« Des études récentes montrent que notre mémoire est en train de changer de forme. Le cerveau est de moins en moins une instance de stockage, puisque toute information est disponible de partout à n’importe quel moment via le web. Il suffit de se connecter et d’une petite recherche pour la trouver » : lisez son grand entretien sur D-Fiction.