<<

Les Corps culinaires : un livre nouvelle génération

Avec Les Corps culinaires publiés aux Éditions D-Fiction, Isabelle Rozenbaum retrace son parcours de photographe depuis plus de vingt ans. Considérée comme photographe ethno-culinaire, elle a introduit en France – au début des années 2000 – le reportage « en cuisine », c’est-à-dire les prises de vue favorisant la pratique et le savoir-faire des chefs dans leur propre lieu de travail, concept inauguré par les anglo-saxons et qui, en une décennie, est venu bouleverser la représentation culturelle de la cuisine illustrée jusqu’alors par les sempiternelles « natures mortes ». L’auteur nous expose, ici, ses choix de photographe indépendant, sa conception de la photographie culinaire ainsi que les enjeux, pour elle, de l’utilisation d’un nouveau médium : la vidéo. De l’univers gastronomique au monde du vin en passant par les milieux littéraire et artistique, Isabelle Rozenbaum évoque ce métier de photographe et de vidéaste, complexe, ambitieux et passionnant qui ne cesse d’évoluer avec les développements des nouvelles technologies et nous explique comment l’image, souvent par des voies détournées, peut nous apprendre beaucoup sur nous-mêmes et sur le monde que nous traversons.

Les Corps culinaires d’Isabelle Rozenbaum marque un véritable événement en cette rentrée éditoriale 2012 pour les Editions D-Fiction, puisque ce livre publié au format numérique, utilise les ressources propres à cette nouvelle ère éditoriale. En mariant texte, photographie, vidéo et son, il s’agit de reconstituer l’univers de la créatrice et son approche inédite de la cuisine. Loin d’être le duplicata d’un livre papier, Les Corps culinaires jouent sur les possibilités encore peu exploitées commercialement des développements de l’ePub qui offre une lecture « augmentée » d’images animées ou non – et sonorisées.



En vente sur le site des Editions D-Fiction

Toutes les infos sur le site D-Fiction